Site non commercial de la non lucrative A.A.A.A.A.
(AAAAA, 5A)
Mise à jour partielle 26 novembre 2022

Stacks Image 1127

Association Amicale des Amateurs d'Andouillette(s) Authentique(s) …
et d'Andouilles


Stacks Image 3497
Stacks Image 3499

213e Messe du Souvenir des charcutiers traiteurs
Célébrée à l'attention des défunts de la profession


Comme tous les troisièmes dimanches de novembre, l'une des plus grandes églises de Paris, Saint-Eustache, a réuni et uni dans une commune ferveur des centaines d'artisans des métiers de bouche et leurs proches, auxquels se joignirent les paroissiens habituels et des touristes surpris de découvrir au premier rang un alignement de MOF charcutiers traiteurs et cuisiniers en tenue. Dont certains communiaient, alors que formateurs et apprenants du Ceproc préparaient discrètement un buffet dans l'abside, en contrebas du chœur majestueux où l'on officiait religieusement.
Une longue messe y était célébrée, solennelle, musicale de kyrie en gloria, psaume, offertoire et agnus dei, culminant avec l'
Ode à la Joie de la IXe Symphonie. À son issue, les deux longues tables du buffet attirèrent indistinctement les gens du quartier, des personnes âgées, des S.D.F.
Pour beaucoup, ce fut l'occasion de découvrir ou de revoir l'humble chapelle des charcutiers, à laquelle les initiés accèdent par une entrée discrète s'ouvrant au chevet de l'église, à sa "pointe" jadis assaillie par le tohu-bohu des halles. Une chapelle, illuminée par le "vitrail des charcutiers", qui est placée sous le vocable de saint-André et de Saint Antoine du désert : un ascète devenu patron des charcutiers… qui ne se serait pas laissé tenter par la plus sublime 5A.
Nous reviendrons ici sur les rapports des charcutiers-traiteurs avec l'église Saint Eustache depuis le temps des corporations. Et sur la chapelle du grand vitrail, qu'un incendie local épargna, sur son aménagement insolite, l'installation depuis l'an 2000, de deux panneaux "Pour painting" faisant discrètement dégouliner leurs couleurs en effet "néo-post Flexus" sous les peintures murales du XIXe s. (
Martyre de Saint André d'Isidore Pils, 1854)

Ci-après : préparation du buffet

Stacks Image 3504

Stacks Image 3493

Hervé Champain
À propos de la maison Hardouin
depuis longtemps 5A

• Nouveau patron : Hervé Champain, Tourangeau implanté à Montlouis-sur-Loire, face Vouvray.
• La fabrication des andouillettes "vouvraisiennes" a changé de localisation, sans changer de rive (droite) ni beaucoup s'éloigner. La marque Hardouin demeure bien Hardouin au sein de l'univers Champain.

Stacks Image 3457

HARDOUIN, entreprise de charcuterie-traiteur à Vouvray renommée de longue date, est titulaire de l'A.A.A.A.A. depuis 1996. L'affaire des frères Hardouin, vendue en 2003 à Julien Garnier, a été reprise par Hervé Champain, professionnel bien connu dont l'entreprise Père Champain, augmentée de Grand'Vallée depuis 2015, est solidement implantée à Montlouis-sur-Loire (siège social 24, avenue Léonard de Vinci). Donc "en face", sur l'autre rive du fleuve. Pendant que se poursuivent d'importants travaux de modernisation et de mises aux normes sur le site historique des hauteurs vouvrillonnes, où la section, "Traiteur événementiel" est maintenue, les "tireurs de corde" œuvrent sur un site important de Père Champain, à Villedômer (lieu-dit Grand'Vallée, éponyme de la marque, qui se situe plus au nord, vers Château-Renault).
Le "process", la matière première utilisée et la petite équipe de fabrication n'étant pas changés, le "made in France" étant conservé quant aux boyaux, l'A.A.A.A.A. Hardouin est maintenue (certains jurés ont récemment testé, à titre perso, et dit leur satisfaction).


Association Amicale des Amateurs
d'Andouillette Authentique
(et d'Andouilles !)

Compte-rendu
d'assemblée générale

tenue le 20 octobre 2022 au CEPROC, Paris

1 •. Signature de la feuille d’émargement par 13 membres de l’association (jurés dits « habituels », charcutiers-traiteurs, journaliste et chroniqueurs) porteurs de 10 mandats confiés par des membres de l’association empêchés. Approbation des comptes 2021-2022 et de l’évolution du site web de l'association.
2 • CONSTITUTION DU C.A. et du Bureau 2022-20.
Sont nommés membres du Conseil d'administration, pour une durée d’un an à 18 mois :
Joël Mauvigney pt de la CNCT ou responsable de cette organisation qu’il déléguerait
Bernard Vallat pt FICT ou responsable de cette organisation qu’il déléguerait
Élisabeth De Castro
Déléguée générale CNCT
Jacques-Louis Delpal
pt A.A.A.A.A.
Xavier Geoffroy directeur du CEPROC
Christophe Thierry
artisan (plus ancien lauréat)
Marc Colin
artisan charcutier (« deuxième plus ancien lauréat »)
Robert Volut longtemps entrepreneur secteur alimentation, ancien pt FICT
Laurent Jolivet pt groupe Popy, titulaire de diplômes pour plusieurs sites distincts
Jean-Paul Guillemin
ancien responsable d’une entreprise lauréate 5A
Jean-Christophe Bassignac journaliste grand reporter.

Sont reconduits ou nommés membres du Bureau :
Jean-Michel Déhais, reconduit secrétaire général, Jacques-Louis Delpal, reconduit président, Monique Pivot, reconduite au poste de trésorière, Christophe Thierry (nommé vice-président).
François Roboth, membre de très longue date de l'association, est à nouveau associé au Bureau comme "Secrétaire d'honneur". Vincent Ferniot, qui a été l'un des membres les plus agissants de l'A.A.A.A.A. et longtemps son vice-président, se met provisoirement en retrait en raison de sa charge de travail. Il sera adjoint au Bureau quand il en aura le loisir.

Jury. Les membres du Conseil d’administration sont, selon leur disponibilité et leur souhait, membres du jury constitué lors de chaque dégustation à laquelle ils assistent. Laurent Bromberger, Patrick Revet et Martine Delpal, de longue date assidus, sont d'office membres du jury, s’ils gardent le contact et le souhaitent, cela en tant que très anciens et actifs participants. L'élargissement du jury à des charcutiers et cuisiniers, notamment MOF, est souhaité

3 • RÉVISION PARTIELLE DES STATUTS DE L’ASSOCIATION
Une révision apportant plus de clarté aux statuts pourra être entreprise au premier semestre 2023.
Les modifications souhaitées seront mises en forme et exprimées par le Bureau, qui consultera éventuellement Mme Élisabeth De Castro, avocate, déléguée générale de la CNCT. Le texte sera soumis pour avis aux présidents de la CNCT et de la FICT, qui étaient présents à l’A.G.
Les statuts actuels de l’A.A.A.A.A., actualisés en 2007, précisent que le diplôme concerne les andouillettes, les andouilles et, éventuellement, d’autres produits embossés (non nommés). Cette disposition est maintenue, mais l’élargissement du champ d’action de l’association à d’autres élaborations charcutières n’est prévisible qu’à moyen terme : le président de l’A.A.A.A.A. précise qu’il faut prioritairement résoudre la problématique que pose aux dégustateurs l’ampleur de la catégorie « Andouilles » définie par le
Code des usages de la charcuterie.
Le texte définitif des modifications, signé par trois responsables de l’association (membres du C.A. et/ou du Bureau), sera déposé par le président de l’association ou un membre du Bureau mandaté.
Une assemblée générale extraordinaire serait envisagée si les modifications réclamées s’avéraient particulièrement importantes et éventuellement litigieuses.

4 • Un règlement de l’association sera établi dans les meilleurs délais par le Bureau.

5 • Rappels énoncés lors de l’A.G. : - L’abréviation recommandée du nom de l’association (fondée en 1960) est A.A.A.A.A. Il est admis, par facilité, d’ignorer les points dans la communication courante (AAAAA) ou d’abréger en 5A. - Le diplôme A.A.A.A.A est suspendu : . lorsque l’établissement bénéficiaire fait l’objet d’une cession et d’un changement de direction.
. lorsque le site d’élaboration est déplacé, une tolérance étant cependant admise pour un temps limité quand la délocalisation résulte d’un accident.
- Un « industriel » recourant à diverses filières de vente peut postuler à l’A.A.A.A.A. et obtenir le diplôme pour une ou plusieurs marque
s. Garantissant la localisation de la fabrication et le respect de la recette, il évite toute confusion dans ses gammes de produits et refuse tout laxisme à l’occasion de ventes importantes (promotions).

La parole est donnée à M. Laurent Jolivet, président du groupe Popy et principal intéressé, car détenteur de l’A.A.A.A.A. pour huit marques, acquises progressivement depuis 2007 (achat de la marque de Simon Duval, artisan alors lauréat en permanance depuis les années 1970). Il rappelle que ses sites de production sont très séparés géographiquement et gardent chacun son identité. Le président de l’association note que peu d’ « industriels » semblent concernés quant à l’attribution de la « 5A , dans le contexte actuel, mais qu’une au moins pourrait être en lice (c’est aux « jurés habituels », qu’il consultera, d’en décider).
Il est rappelé que la très grande majorité des élaborateurs susceptibles d’être concernés relèvent soit de la CNCT, soit de la FICT, mais que l’adhésion à ces « syndicats » n’est pas obligatoire.

- Les diplômes sont décernés pour une durée limitée à deux ans par un jury d’au moins cinq membres de l’association, dont la décision est sans appel. Les jurés se réunissent de préférence au CEPROC, où le siège de l’association est établi depuis 2007.
- Les jurés ne peuvent participer à une dégustation impliquant un candidat auquel ils sont liés par une activité commerciale ou un accord publicitaire.
- Décision à confirmer… Afin d’alléger l’agenda des jurés, qui doit ^tre revu pour diverses raisons, les diplômes décernés à des
artisans (en principe adhérents à la CNCT) déjà distingués trois fois consécutivement seraient automatiquement prorogés de deux ans le moment venu, sans dégustation, sous réserve que les fabricants favorisés affirment (courriel ou courrier postal exigé) accepter toute décision prise lors d’une « dégustation surprise » que le jury effectuerait à une date à sa convenance. Cette convention demandant à être affinées entrerait en vigueur à partir en janvier 2023.

- L’A.A.A.A.A. (affirmé à maintes reprises, rappelé lors des A.G. 2007 et 2008, cf. débat amical entre M. Delpal et M. Ferniot), est délibérément « à but réellement non lucratif ». L’association ne commercialise jamais elle-même de produits plus ou moins « dérivés », ne vend pas de signes distinctifs à apposer.
L’association ne réclame aux diplômés aucune rétribution en lien avec les revendications du titre de lauréat A.A.A.A.A. qu’ils sont libres de multiplier sur tous supports.
Elle leur propose (jamais l’année de l’attribution), mais ne leur impose en aucun cas, de devenir membres actifs cotisants de l’association. Certains lauréats présents à l’A.G., dont M. Joël Mauvigney, disent estimer que les responsables de l’association témoignent d’un manque d’exigence exagéré au sujet de l’adhésion des lauréats, mais les « Anciens » de l’association disent leur souhait de respecter la volonté des « pères fondateurs » qui constituèrent leur « amicale » au cours des années 1960-1970. Il est d’ailleurs noté que la plupart des adhérents ont spontanément proposé leur obole, généralement proportionnée à la taille des entreprises (certaines n’impliquent que deux ou trois personnes) et à leur mode de commercialisation
L’A.A.A.A.A. ne salarie aucun de ses membres et n’indemniserait qu’à titre exceptionnel une collaboration extérieure indispensable. Seuls postes de dépense admis : achats de produits charcutiers à tester ou à mettre au menu lors des dégustations, de vins et de boissons bus en accompagnement ; frais d’impression, achats de logiciels et de matériel indispensables à la structuration et au développement du site web (RapidWeaver) ; octroi de pourboires pour services gracieusement rendus à l’occasion de rencontres.
Les frais d’impression et d’envoi protégé d’un diplôme grand format, non réclamés jusqu’à présent, le seront lorsque le Bureau le jugera nécessaire.

- Les informations concernant le fonctionnement de l’association et ses actualités sont communiquées sur le site officiel de l’association,
www.aaaaa-asso.fr Elles apparaissent officieusement et irrégulièrement sur la page Facebook plus fantaisiste gérée par J.-L. Delpal.


Après l'A.G., tablée AAAAA
au
Jardin des Saveurs,
restaurant d'application CEPROC
.

• À gauche, plus ou moins visibles derrière Joël Mauvigney, président de la CNCT, Élisabeth De Castro, déléguée générale de la CNCT, Robert Volut, ancien président de la FICT, industriel univers alimentation, François Roboth, Bruno Herbin, MOF charcuterie, Laurent Jolivet (groupe Popy).• Assis à droite : Bernard Vallat, président de la FICT, Xavier Geoffroy, directeur du Ceproc, Jean-Christophe Bassignac, Patrick Revet, Monique Pivot, Laurent Bromberger. • Debout: Jacques-Louis Delpal.
Stacks Image 3449
Bernard Vallat et Xavier Geoffroy
Stacks Image 3477
Élisabeth De Castro, déléguée générale CNCT, Robert Volut, François Roboth, Bruno Herbin, MOF charcuterie, et, à peine entraperçu, Laurent Jolivet.
Stacks Image 3479



La page spéciale ANDOUILLES ("s" du pluriel significatif pour ce produit aux diverses expressions, dont l'inattendu "Grenier médocain" !), a été créée en 2022 et demeure incomplète.
Les "marques" commerciales, certaines réputées, ne sont pas évoquées dans l'immédiat
Stacks Image 3487
Le "Grenier médocain" : une andouille à la dénomination pour nous mystérieuse, pas vraiment comme les autres. Ici, celle que les jurès ne craignant pas le poivre dégustèrent au CEPROC.

Prochainement en ligne
LA BIBLIOTHÈQUE DU CHARCUTIER ÉRUDIT

Stacks Image 3305
Bientôt sur ce site : comptes-rendus de lectures, du temps de Rabelais à notre époque.
Stacks Image 3444
Stacks Image 3447

La distraction n'étant pas interdite, nous ne négligerons pas ces chefs-d'œuvre primesautiers et d'un machisme condamnable que sont Le Charcutier de Mâchonville du prolifique Marcel E. Grancher (1897-1976), et l'éternel Clochemerle de Gabriel Chevallier (1895-1969).
Ci-après, l'un des ouvrages de M. E. Grancher, qui ne jurait que beaujolais, "lyoniaiseries", facéties et charcuteries. Mais que l'on n'imagine pas le comité de lecture de la 5A porté sur la gaudriole !
Stacks Image 3366

Le siège social de l'association (loi de 1901) est domicilié depuis 2007 au CEPROC 19, rue Goubet 75019 Paris
• Le site tout bénévolat de l'AAAAA® est géré et alimenté à titre amical par J.-L. Delpal (majorité des textes et illustrations). Il accueille volontiers toutes les contributions, des lauréats 5A, des jurés et des adhérents de l'association. La version dédiée aux smartphones, par endroits allégée, reprend touts les rubriques du "menu".
Merci à Arnaud M. pour son aide technique et l'hébergement généreux sur son serveur..
Merci à qui emprunte des éléments de ce site d'avoir un mot aimable pour la 5A et ses lauréats, ou, simplement, de le citer comme source.