LAURENT BARRIS, DOUBLEMENT DIPLÔMÉ

Depuis l'arrière-grand-père…
COUP DE CHAPEAU MINISTÉRIEL À L'ENTREPRISE BARRIS

stacks-image-5925229-186x260D32307FB-21AD-4584-A058-F740DC286334
Comme Jean-Jacques Legros du Saloir de Josselin, Laurent Barris est doublement titulaire du diplôme de l'AAAAA : pour son andouillette et pour une andouille exemplaire en son genre (andouille dite "de viande" dans son cas, selon la dénomination du Code des usages de la charcuterie).
Le charcutier de Saint-Yrieix-la-Perche a reçu tout récemment, à la préfecture de la Haute-Vienne, le très officiel diplôme
Entreprise du patrimoine vivant (EPV, visiter la page Facebook de l'AAAAA pour en savoir un peu plus).
Ce diplôme-label, valable cinq ans, lui a été remis, au nom du ministre de l'économie et des finances, par le préfet, M. Raphaël Le Meauté (à gauche sur la photo de groupe), en présence du maire de Saint-Yrieix, M. Daniel Boisserie (à droite). Encadrant le lauréat 5A à la préfecture de Limoges : Isabelle Barris et Georges Barris, bientôt 91 ans, grand-père du lauréat. L'entreprise Barris avait été fondée par l'arrière-grand-père de Laurent, Henri, en 1933.
Elle a pris ses aises dans ses nouveaux locaux, modernes et plus ample, de l'avenue du Général-de-Gaulle en 2012.